Revenir à Saison Promo-Découverte 2012

Alès, 17 au 19 aout

Compte rendu du weekend de course à Alès, 7ème manche de la saison (la 4ème pour moi), catégorie promo-découverte.

Home, sweet home !!!

Après les « lointaines » (ceux qui viennent du Nord vont me haïr !) courses dans le Sud-ouest, suivies de presque 2 mois de coupure, retour à domicile pour cette manche sur le tracé du Pôle Mécanique d’Alès. Une piste diversement appréciée par les pilotes : Si le tracé court et sinueux, relativement technique quand même,  plait à certains et en horripile d’autres, la qualité du bitume fait malheureusement l’unanimité… contre elle !

 

Vues aerienne du Pôle Mécanique d'Alès

Le circuit vitesse du Pôle Mécanique d’Alès. Hasard incroyable: cette photo a été prise pendant le Promosport en 2011 !! (Notre emplacement, comme en 2011, est dans le cercle rouge)

 

Pour ma part, c’est une course particulière dans la mesure où je ne vais passer qu’assez peu de temps sur le paddock, mes parents habitant à une dizaine de kilomètres du circuit.
Et la chaleur écrasante, comme l’an dernier, ne va pas spécialement me donner envie de trop trainasser sur place, mais plutôt de me réfugier un peu plus loin dans les Cévennes, et de prendre un peu d’altitude !!!

Les courses ici l’an dernier avaient été relativement compliquées : je connais très bien ce tracé, mais il y avait énormément de pilotes locaux et je m’étais finalement retrouvé 16ème puis 14ème dans les 2 finales, ce qui est un petit peu décevant à domicile !!!
Mon objectif sera de faire un peu mieux, et si possible d’améliorer encore un peu mon meilleur chrono, réalisé en Finale 2, de 1’23″678.

Départ vendredi matin, autour des 8h, seul car Kévin travaille, il me rejoindra le soir après le boulot…
J’arrive sur place vers 9h – 9h15. Le paddock a l’air encore plus rempli que l’an dernier, et je vais directement m’installer sur le parking qui se trouve derrière le bâtiment des karts de location. A une poignée de mètres près au même endroit que l’an dernier. Ce parking est déjà quasi plein, plus que l’an dernier alors que j’y étais arrivé plutôt vers les 15h. Ceci dit, avec 80 engagés en promo-découverte au lieu de 40, les autres catégories comptant à peu près autant de pilotes, forcément, ça prend de la place !
Romain Degouy (#98, ZX-6R), rencontré ici même l’an dernier, est lui aussi installé pratiquement au même endroit, ainsi que son pote Fabien Perrissouti (#115, CBR 600). Comme d’habitude, le fait de retrouver les copains de jeu fait partie des bons moments de ces weekends de course !!!
Je déballe tout, monte le barnum, descend la moto de la remorque, et cale celle-ci de façon à ce qu’elle ne prenne pas trop de place, mais suffisamment pour me « réserver » l’emplacement pour la voiture, car je vais régulièrement rentrer et sortir du circuit…

 

Emplacement Alès

Ravitaillement avant la pseudo-Finale 1…

Direction ensuite le contrôle administratif. Pour ça, je passe devant l’emplacement de mon pote Christian, qui est installé en compagnie de Laurent Gastaldi (#154, Yamaha R6) et Charles Mognetti (#50, GSX-R 1000), que je connais depuis la course de Lédenon 1 l’an dernier. C’est à cause de lui que je n’avais pas pu avoir le n°34 !!! Ils m’avaient réservé une place à côté d’eux, mais comme on ne s’était pas encore échangés nos n° de mobile (erreur !), ils n’ont pas pu me prévenir. Bon, maintenant que tout est monté, tant pis, je reste en bas. Et de toute façon, comme je vais souvent entrer et sortir, ça n’aurait pas été super facile ici : le paddock est carrément embouteillé !!! Mais on convient de se regrouper pour la prochaine, à Lédenon, dans 15 jours.
Je poursuis donc ma route vers le contrôle administratif qui, comme d’habitude, ne sera qu’une formalité.
Je profite d’en avoir fini assez tôt pour retrouver d’autres potes : Denis Taco (#248, GSX-R 1000), Jonathan Lucchini (#227, GSX-R 600), avec qui on bagarre régulièrement en piste, et Steph, que je ne présente plus !! Comme depuis la course de Lédenon 1 l’an dernier, il est mon fournisseur de pneus, et je lui ai commandé un arrière qui devrait me permettre de terminer la saison.

Allez, il est temps de m’éclipser et de filer chez mes parents.
Après un repas bien copieux (comme toujours !), suivi d’une petite sieste sur le hamac, à l’ombre des kiwis, je repars vers le Pôle Mécanique vers 15h30. Il n’y a pas le feu, mais j’ai le briefing à 18h, et il faut d’abord faire le contrôle technique de la moto et l’inspection de l’équipement.
C’est parti pour la moto : Après retrait de la béquille et démontage du bas de carénage (obligatoire pour le contrôle), je me dirige vers la zone de contrôle, bas de carénage au bras… Pas super pratique de rouler comme ça, mais comme je suis seul, pas trop le choix.
Il n’y a personne devant moi, et tout se passe très rapidement, comme une lettre à La Poste (et même mieux, je dirais !).
Retour à l’emplacement, pour repartir avec l’équipement. Mais grâce à un chariot sur roulettes prêté par Romain, je peux tout transporter facilement sans rien mettre sur moi : très pratique, et bien appréciable par cette chaleur !!!
Suite aux soucis d’homologation de mon casque à Pau, et après un refus de la part de Shark de remplacer l’étiquette de mon heaume habituel, j’ai décidé, promotion aidant, d’en acheter un nouveau : Un Airoh, trouvé sur internet pour 40€ au lieu des 180 constatés ailleurs ! Pas trop d’hésitation, je l’ai pris. Bien sûr, du coup je passe cette fois l’inspection sans encombres…
Même manœuvre ensuite pour aller faire changer mon pneu arrière : C’est bien plus simple avec le chariot à roulettes que de se trimballer la roue et un pneu à la main !!
C’est maintenant l’heure du classique briefing, où j’entends un peu la même chose à chaque course, mais bon, il y a toujours quelques nouveaux venus, donc il faut bien qu’ils entendent le speech complet. Et puis bon, un petit rappel ne fait jamais de mal !
S’ensuit dans la foulée le tour du circuit à pied, il est à peu près 18h30. Kévin arrive à cet instant et peu donc démarrer ce tour avec nous, et entendre aussi les conseils d’Axel Maurin et Laury Fremy, lui qui a effectué ici-même une initiation au pilotage sur une Catheram, il y a un mois de ça ! Conseils toujours aussi utiles, quoiqu’un peu optimistes sur certains points de freinage cette fois !! Notamment sur le passage de la chicane juste avant le long droite qui commande la ligne droite de départ. Même les cadors du Promosport ne restent pas gaz ouverts aussi longtemps que ce qu’il nous a dit !!
Le tour à pied se termine, et cette journée sur le Pôle Mécanique avec lui. Une dernière petite bière sous le barnum avec Steph, et on retourne prendre un peu d’altitude et un bon vrai repas !
Steph nous apprend que sa moto est vendue et que donc, après ses nombreux déboires cette année, son but est maintenant simplement de ne plus tomber, même s’il s’est fait une petite glissade en essais libres, à l’entrée de l’épingle la plus serrée du circuit, un virage que je n’apprécie pas vraiment non plus… Rien de bien méchant, mais un silencieux à changer et un peu de peinture sur le carénage. Une saison un peu noire pour lui, mais gageons que la prochaine se passera bien mieux !!

Debout vers 7h le lendemain, puisque je roule en qualifs en série 1, soit le 1er roulage de la journée, à 9h.

Tracé du circuit vitesse du Pôle Mécanique d'Alès

Le plan du circuit

Chaud, la qualif !!

Surprise : Pour la 1ère fois, ma mère décide de venir me voir rouler ! ça ne serait pas vraiment le bon moment pour prendre ma 1ère gamelle ! J’ai beau me dire qu’il n’y a pas de raison, ça me stresse un peu quand même…
Et pourtant, cette fois ce n’est pas passé loin !! Au 3 ou 4ème tour, alors que les pneus sont chauds et que je commence à essayer d’envoyer un peu, je me fais passer par Jonathan Lucchini, à l’entrée du droite qui commande la ligne droite, il me semble. Je m’accroche à lui, le suit à l’aspi dans la ligne droite puis dans le virage rapide qui suit (1). Vient le freinage pour le gauche serré (2), en montée et léger dévers. A l’accèl dans ce gauche, alors que je suis vraiment tout près et qu’un concurrent est à terre à l’extérieur, Jonathan se fait un violent décrochage de l’arrière, se fait un peu malmener lorsque le pneu raccroche mais reste sur ses roues. A peine le temps de réaliser que je fais exactement la même figure, au même endroit : Je décolle de la selle au raccrochage, retombe dessus, mais lorsque je relève les yeux, je m’aperçois que j’arrive très fort sur Jonathan, qui a forcément ralenti dans la manœuvre ! C’est sûr, je pourrai pas l’éviter ! Je nous vois déjà par terre tous les deux. Mais bizarrement, une moto ça tient mieux que ce que je croyais, et malgré un choc assez violent, avec un bruit de craquement de carénage, nous restons tous les deux sur nos roues !! Heureusement, cela s’est passé hors du champ de vision de ma mère !
Ça ne nous empêche pas de terminer la séance en cherchant toujours le chrono, après m’être retourné dans le bout droit suivant pour vérifier qu’il était bien toujours là, vu que je l’ai passé dans cet accrochage… Le même décrochage de l’arrière m’arrivera exactement au même endroit, au tour suivant, mais cette fois sans accrochage puisqu’il n’y a personne devant !
Ceci dit, je vais légèrement modifier ma trajectoire pour les tours suivants : Suspectant une trace grasse à cet endroit, je vais entrer un peu plus tard dans ce virage, de façon à prendre la corde à ce niveau mais avec un peu moins d’angle, pour pouvoir quand même accélérer tôt.

Je trouve quand même un comportement un peu bizarre à la moto, j’ai du mal à « la sentir »… Comme si le grip était moins bon que d’habitude…
La séance va se terminer, et je suis crédité du 10ème chrono, en 1’24″572, à 3″5 de la pôle. Un poil décevant par rapport à l’an dernier. Jonathan me devancera de 5 dixièmes et 2 places.
Malheureusement, la série 2 sera un peu plus rapide, 16 pilotes faisant mieux que moi, et je me retrouverai donc en Finale A, mais seulement 26ème, sur les 69 participant aux qualifs. Ça s’annonce chaud pour entrer dans les points !
C’est en discutant quelques minutes après la fin de ma qualif avec Denis, qui me parle de réglages, que ça fait tilt : La pression !!! J’ai fait changer mon pneu arrière hier soir, mais j’ai complètement zappé de vérifier la pression. Bien sûr, le verdict est sans surprise : j’avais 2,3 Kg, alors qu’il faut normalement 1,2 Kg, voire 1,1 si la température est élevée… Voilà qui explique ces soucis de ressenti bizarre, et qui m’a sans doute couté entre 0,5 et 1 seconde…

Ales 2012, Qualifs

Promosport Alès 2012: Qualifications Promo-Découverte.

Juste derrière moi: Jonathan Lucchini.
Juste derrière moi: Jonathan Lucchini.

 

Les résultats des qualifs:

Série 1Tour par tour
Série 2Tour par tour
Classement général

Voilà, maintenant que le résultat global est connu, on peut retourner manger chez mes parents et profiter que la course soit programmée à 17h45 pour prendre le temps de se reposer !!

 

Ales 2012, Qualifs Promo 1000

Promosport Alès 2012: Qualifications Promo 1000.

 

Finale 1… ou presque !

Retour vers les 16h30, alors que la chaleur est vraiment très forte…
Nous commençons par regarder la demi-finale Promo 1000 dans laquelle court Steph, puis redescendons vers le paddock pour « entrer dans la danse » !!

Ales 2012, Promo 1000

Promosport Alès 2012: Demi Finale Promosport 1000.

Après quelques bricoles histoire de passer le temps (petits coups de chiffon sur la moto, pour qu’elle reste belle !), je m’équipe, bien qu’il semble que, comme l’an dernier, la Finale B, qui se déroule juste avant la nôtre, soit interrompue. Sans doute sur drapeau rouge… La difficulté dans ce genre de situation est de savoir de combien notre course va être retardée, histoire de ne pas mariner trop longtemps dans la combi. Car l’attente en pré-grille en plein cagnard, avec cette horrible chaleur, est une chose dont on se passe volontiers !!!
J’attends donc quelques minutes, puis fini quand même par y aller. Mais comme il semble que la B ne soit toujours pas repartie, on va squatter un peu chez Christian : On est plus près de la piste, donc on attendra quand ça repart, et surtout leur emplacement est équipé de ventilateurs !!!
Après quelques minutes d’attente, on entend la Finale B repartir. Donc on se met en route vers la pré-grille.
A peine arrivés, on entend que la course est de nouveau interrompue !!!
On patiente encore de longues minutes quand une annonce au micro nous informe que la course B ne repartira pas, mais aussi que comme il est trop tard, la Finale A est repoussée à demain !!
En fait, l’arrêté préfectoral interdit de dépasser 18h30 pour les courses, et nous serons donc prévenus des nouveaux horaires dès qu’ils auront été déterminés.
Déception pour tout le monde (surtout que, sauf incident, il y avait « la place » pour que notre course soit terminée à temps) mais bon, on n’a pas le choix, il faut faire avec. On rentre donc à la maison, après avoir convenu avec Christian qu’il me communique les nouveaux horaires…
C’est fait aux alentours de 19h30, où Christian m’annonce la couleur : Les courses auront lieu à 12h15 et 17h30.

Ales 2012, Course 0

Promosport Alès 2012: Course Finale 0 Promo-Découverte.

Finale 1: La vraie !

Du coup j’ai largement le temps de faire une grâce mat’, et reviens sur le site vers 11h, avec quelques spectateurs : Mon père, Jo et Flo (mon frère et ma belle-sœur), Corine (ma sœur) et, évidemment, Kévin !
Un petit coup d’œil aux courses précédentes, et il est temps de mettre la machine en route. Toujours suivant le même rituel : boisson, footing, équipement, et en route pour la pré-grille. Petite variante cette fois, en raison de l’intense chaleur : un petit détour vers un robinet d’eau pour tremper ma casquette ainsi qu’un tee-shirt qui servira à me protéger et rafraichir la tête pendant l’attente. Très agréable n’empêche, le coup du tee-shirt mouillé !! (Sur ma tête, bande de nazes, pas sur une umbrella girl !!)
La course précédente se termine et nous prenons place sur la grille, après le tour de formation, pour nous élancer ligne par ligne pour le tour de chauffe… Ben heureusement que ce départ-là ne compte pour rien, parce que je n’en ai jamais fait un d’aussi catastrophique !!! Je lâche l’embrayage un peu trop rapidement, et la moto se lève direct et brutalement. Surpris, je coupe les gaz et repose, avec la roue avant à moitié braquée, donc un beau zigzag au passage, remet aussitôt les gaz en grand… mais trop fort et la moto se relève, m’obligeant non pas à couper, cette fois, mais à bien réduire les gaz pour, enfin, pouvoir réaccélérer proprement.
Bon, ben voilà tout ce qu’il ne faudra pas refaire dans moins de 2 minutes, pour le vrai départ !
Nous voilà revenus, tout le monde est en place. L’attente est courte pour moi puisque, 26ème, je suis presque en fond de grille, donc les derniers sont arrivés rapidement. Le commissaire de course secoue brièvement son drapeau puis s’efface, les feux rouges laissent la place aux verts. Gaaazzzzz !!! Ce coup-ci, je suis par contre un poil trop prudent sur le lâcher d’embrayage et ne décolle pas aussi fort que d’habitude. On ne peut pas dire que le départ soit foiré, puisque je gagne 5 places lors du premier tour, mais j’ai connu mieux…
Le reste de la course se déroule sans trop de soucis. Je perds 2 places lors du 3ème tour, dont une au profit de Laurent Gastaldi (#154) qui creuse un léger écart. Puis en récupère 2 au tour suivant, grâce à 2 chutes devant, encore 1 au 7ème tour, pour la même raison. Puis je commence à revenir sur Laurent, qui visiblement bute sur le N° 62, Philippe Cramaro, sur une CBR 1000. Le contact est fait vers le 9ème tour, et je parviens à les passer tous les deux dans le tour 11, me retrouvant du coup 17ème. Je rattrape encore un pilote, le N° 258, Marc Touillon, mais le drapeau à damier me surprend et je n’ai pas eu le temps de placer une attaque, et termine 4 dixièmes derrière lui. Il faut que je prenne l’habitude de surveiller le décompte des tours plus régulièrement !!!
Je termine finalement en 14ème position, d’autres pilotes ayant soit chuté, soit fait une petite sortie de piste, avec un meilleur tour en 1’22″659. Pratiquement 2 secondes gagnées par rapport aux qualifs (comme quoi, 1kg de trop dans le pneu, ça joue !), et surtout une pleine seconde de mieux que lors de la course de l’an dernier. Si je suis relativement satisfait de ma position, je le suis encore plus de mon chrono, à 2″3 du meilleur temps, sur le sec, ça ne m’est pas arrivé souvent !

Ales 2012, Course 1

Promosport Alès 2012: Finale 1 Promo Découverte.

On attend quelques minutes que les feuilles de temps soient disponibles et on retourne chercher un poil de fraicheur (enfin, disons plutôt « moins de chaleur » !) et un vrai bon repas, merci Papa Maman !!
Et puis à y être, une petite sieste en prime, et nous voilà de retour vers 16h.

Les résultats de la Finale 1:

Classement Tour par tour Lap chart

Finale 2:

La chaleur est à peine supportable au moment d’enfiler la combi. Je réitère le coup du tee-shirt imbibé d’eau froide pour aller en pré-grille. Mais comme hier, on va patienter un peu chez Christian et Laurent, car un drapeau rouge a interrompu la course précédente. Après quelques minutes, et comme visiblement (ou plutôt « auditivement ») la course est repartie, on se remet en route.
Cette fois, l’attente en prégrille est normale. Au passage, je me fais menacer par Valérie (la femme de Christian), qui m’informe que ça va mal aller pour moi si je fais un départ aussi foireux que ce matin !!! Mon départ pour le tour de chauffe est pas trop mal réussi, reste à faire au moins aussi bien pour le vrai départ.
Et en fait, je pars plutôt bien, me positionnant d’entrée tout à gauche (je pars 26ème, milieu de piste), de façon a prendre le droite rapide après le départ (1) tout à l’extérieur, donc pas gêné par les autres, mais surtout pour être positionné intérieur pour le freinage du petit gauche qui suit (2). Je ne peux malheureusement pas freiner aussi tard et fort que prévu dans ce gauche, parce que Jonathan applique la même stratégie que moi et vient me « bouchonner » à l’entrée de ce gauche. Non pas qu’il soit trop lent, mais c’est le départ, nous sommes encore très serrés, et une seule moto devant m’empêche d’en passer 2 ou 3 qui sont groupées un peu plus à l’extérieur. Je vais malgré tout prendre un bon rythme dès ce 1er tour, et le terminer en 18ème position.
J’essaie de garder le contact avec Jonathan, 2 places devant. Comme ce matin, je dépasse Philippe Cramaro (#62), cette fois dans le 3ème tour. Au bout de 5 ou 6 tours, une surchauffe moteur vient m’inquiéter un peu, avec voyant rouge qui s’allume et thermomètre qui indique 116°C !!
Une double chute à la réaccélération en sortie de l’épingle à droite (8), en fin de circuit, va provoquer un drapeau rouge et nous contraint à patienter un long moment dans la voie des stands. Kévin en profite pour faire quelques allers-retours avec une bouteille d’eau, afin de la vider sur le radiateur pour refroidir un peu le moteur. Je le fais tourner doucement pour faire circuler cette eau légèrement refroidie, et la température retombe peu à peu des 119°C atteints en rentrant dans les stands vers des valeurs plus raisonnables, sous les 100°C. A cet instant je suis 16ème, et je me dis que entre la fatigue due à la chaleur, et surtout cette surchauffe, si je dois repartir 26ème pour les 6 tours qu’il va rester, je rentre au stand direct. Inutile de risquer d’endommager le moteur pour rien !

Ales 2012, Course 2-1

Promosport Alès 2012: Finale 2 1ère partie Promo Découverte.

 Mais voilà : on nous apprend que nous repartirons suivant le classement au terme du 7ème tour, je vais donc partir 16ème ! Là, ça vaut le coup, car il peut y avoir des points à prendre, et peut-être pas qu’un !!
Nous repartons donc pour un tour de formation, puis le vrai départ.
A nouveau, je m’élance plutôt bien et gagne une bonne poignée de places (mais vous n’aurez pas plus de précisions le classement tour par tour pour cette 2ème partie n’étant pas disponible !). J’arrive à garder un contact visuel avec la tête de course, qui s’éloigne toutefois inexorablement, mais passe quelques pilotes, dont notamment Jonathan. Christian n’est pas très loin, 4 ou 5 places devant peut-être ?
Puis le drapeau à damier est agité, et je vois Kévin super excité, qui me fait de grands signes depuis la voie des stands, ça doit être pas mal !!
En fait, je termine cette 2ème partie de course à la 5ème place, mon meilleur résultat en 2 ans. Je suis également 1er en 600 (car, depuis cette course, la cylindrée des motos est indiquée sur les classements), ce qui me satisfait pleinement !!
Mais j’ai oublié un détail : Lorsqu’une course se déroule en deux parties, comme ici, le classement final est établi d’après le cumul des temps des deux parties, et en réalité je suis classé 8ème… Mais ce n’est pas très grave, ça reste quand même mon meilleur résultat… sur le sec !
Mon meilleur chrono a encore été amélioré, en 1’22″349, cette fois à seulement 6 dixièmes du meilleur chrono de la manche.

Ales 2012, Course 2-2

Promosport Alès 2012: Finale 2 2ème partie Promo Découverte.

Les résultats de la finale 2:

Classement 1ère partie Classement 2ème partie Classement cumulé Tour par tour (1ère partie) – Lap chart (1ère partie)

Avec des points marqués dans les deux manches (2 en 1ère, 8 en 2ème), je me retrouve 12ème du classement général du weekend. Christian, lui, en finissant 4ème puis 2ème est finalement en tête du weekend : A lui le train de pneus neufs gratos pour Lédenon !!! Bravo mon pote !!!!!

Classement général journée

Le classement général provisoire, après cette course d’Alès

Et voilà un nouveau weekend de course qui prend fin. Il est temps de tout remballer. Les supporters apportant un coup de main, et le fait qu’il y ait plutôt moins à ranger que d’habitude (pas de tente, duvets… à replier) font que cela se passe rapidement.
Petit suspense au moment de mettre le contact pour partir : Mais où est la clé ??!
En fait, il faudra ressortir une partie du matos pour la retrouver, oubliée sous un sac !!!

Il reste maintenant une dernière course pour clôturer cette saison, à domicile : Lédenon les 1er et 2 septembre.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.